En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

Règles applicables à partir du 3 mai

Par admin georgesnigremont, publié le vendredi 8 janvier 2021 14:20 - Mis à jour le vendredi 30 avril 2021 17:36
Retour-à-lécole-1080x675.jpg

LE PROTOCOLE SANITAIRE ET SES MODALITÉS PRATIQUES A COMPTER DU 3 MAI

 

Compte tenu que le département de la Creuse ne fait pas partie des 15 départements les plus touchés par la circulation du virus, les modifications apportées aux dispositions antérieures en matière sanitaire sont limitées.

Pour l'instant les collèges de Creuse ne sont pas destinataires de test salivaires ou naso-pharyngés pour les élèves. Si nous venaient à en être dotés, les familles en seraient informées afin qu'elles se positionnent sur ces tests réalisés sur la base du volontariat.


 

1) Règles sanitaires

Les grands principes sont réaffirmés, à savoir :

le respect des gestes barrière ;

le port du masque ;

l'hygiène des mains ;

l’aération des salles toutes les heures ;

la désinfection des locaux ;

la limitation des brassages, y compris à la cantine ;

les activités sportives se déroulent uniquement à l'extérieur, elles sont suspendues en intérieur (gymnase, piscine, etc.) y compris pour les activités « de basse intensité » et les activités aquatiques dans les piscines.

2) Continuité pédagogiques

Retour en classe pour tous les collégiens à partir du 3 mai. La Creuse ne fait pas partie à ce stade des départements concernés par l'enseignement hybride pour les classes de 4ème et de 3ème.

Fermeture de classe à partir d’un cas positif.

La survenue d’un cas confirmé déclaré parmi les élèves conduit à la fermeture dans les meilleurs délais et au plus tard le lendemain, de la classe concernée quel que soit le niveau pour une durée de 7 jours. Les responsables légaux des élèves sont immédiatement informés par un courrier/courriel. Cette information vaut justificatif de la suspension de l’accueil des élèves pour les employeurs des parents.

Seuls les élèves de la classe sont évincés dans ce cas de figure, le contact-tracing devra évaluer si les personnels de la classe ou d’autres élèves doivent être considérés comme contacts à risque, notamment au regard du respect des mesures barrières.

Le retour des élèves de la classe dans l’établissement ne pourra se faire que s’ils remplissent les conditions attendues des contacts à risques (test immédiat et absence de symptômes évocateurs de la COVID-19 et test négatif à J7). A l’issue de la période de fermeture, les responsables légaux des élèves devront attester sur l’honneur de la réalisation d’un test par l’élève et du résultat négatif de celui-ci. En l’absence d’une telle attestation, l’éviction scolaire de l’élève sera maintenue jusqu’à la production de cette attestation ou à défaut pour une durée maximale de 14 jours.

L’apparition d’un cas confirmé parmi les personnels n’implique pas la fermeture de la classe si le port du masque durant tout le contact est effectif.

Cas probables de COVID-19 ou cas confirmés

Il est rappelé qu’un élève ou un personnel qui présente des symptômes évocateurs de Covid-19 ne doit pas se rendre à l’école ou à l’établissement dans l’attente du résultat de son test et doit en informer ces derniers.
L’élève cas confirmé ne doit pas se rendre à l’école ou dans l’établissement avant un délai d’au moins 10 jours (à partir du début des symptômes pour les cas symptomatiques et à partir du prélèvement positif pour les cas asymptomatiques). Si l’élève a toujours de la fièvre au 10ème jour, l’isolement se poursuit jusqu’à 48h après la disparition de celle-ci.

 

NB : Symptômes évocateurs de la COVID-19

Signes cliniques évocateurs de COVID-19 : infection respiratoire aiguë avec une fièvre ou une sensation de fièvre, ou toute autre manifestation clinique suivante, de survenue brutale, selon l’avis du HCSP relatif aux signes cliniques d’orientation diagnostique du COVID-19 :

- En population générale : asthénie inexpliquée ; myalgies inexpliquées ; céphalées en dehors d’une pathologie migraineuse connue ; anosmie ou hyposmie sans rhinite associée ; agueusie ou dysgueusie.

- Chez les enfants : tous les signes sus-cités en population générale ; altération de l’état général ; diarrhée.

Les rhinites seules ne sont pas considérées comme des symptômes évocateurs de Covid-19.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1